Qui doit signer le règlement intérieur d’une association ?

2

Les règlements internes ne sont pas contraignants pour une association, sauf disposition légale ou contractuelle. Il s’agit donc d’un document optionnel .

Le but du règlement intérieur est de compléter les statuts ou même de remplacer leur silence sans en changer ni en modifier le contenu.

A voir aussi : Comment enregistrer des statuts ?

Les dispositions de ces deux documents juridiques, qui ont été préparés par l’association elle-même, lient les membres dans les mêmes conditions .

Le règlement intérieur ne peut pas être en contradiction avec les statuts actuels.

A lire en complément : Quelles sont les premières démarches administratives à entreprendre lors de votre installation pour que votre entreprise existe juridiquement ?

En général, mais en aucun cas une obligation, les règles de procédure sont établies par le conseil d’administration. Les statuts de l’association peuvent prévoir qu’elle sera approuvée par l’assemblée générale annuelle . Il peut être modifié de la même façon.

Il convient de noter que, pour la même force, les Règles de procédure ont Les statuts présentent deux avantages principaux par rapport aux membres : — les amendements sont approuvés lors de l’assemblée générale annuelle et non dans leur forme extraordinaire (quorum requis) — les changements n’ont pas à être annoncés dans la préfecture ou la sous-préfecture.

Il est donc préférable que les statuts contiennent les dispositions et les principes généraux et que le règlement intérieur les clarifie et les complète.

Les règles de procédure concernent principalement les modalités de fonctionnement de l’association, telles que : — La définition des catégories de membres — La démission et le licenciement d’un membre de l’association — L’administration et les méthodes de travail du Comité exécutif, du Conseil d’administration ou de l’Assemblée générale — Ressources : comment calculez-vous le montant de la cotisation annuelle,…

vous pourriez aussi aimer