Discopathie dégénérative : les conséquences sur l’invalidité

La discopathie dégénérative, un trouble commun de la colonne vertébrale, représente un défi significatif pour de nombreuses personnes à travers le monde. Cette maladie, caractérisée par la détérioration progressive des disques intervertébraux, engendre une série de symptômes allant de la douleur chronique à la limitation fonctionnelle. Voici donc comment la discopathie dégénérative a une conséquence sur l’invalidité !

Qu’est-ce que la discopathie dégénérative ? 

La discopathie dégénérative (ou dégénérescence discale) est un processus de détérioration progressive du disque intervertébral situé dans le dos. Le disque intervertébral a pour fonction de séparer les vertèbres les unes des autres et de permettre le mouvement de ces dernières grâce à ses propriétés d’articulations. Il joue un rôle d’amortisseur de choc lors de nos actions telles que la marche, la course

Lire également : Comment ouvrir une entreprise de type SAS ?

Quels sont les symptômes de la discopathie dégénérative ?

Le principal symptôme d’une discopathie dégénérative est un très fort mal de dos qui peut se localiser à différents endroits donnant suite à différentes douleurs :

  • Cervicalgie (douleur au cou)
  • Dorsalgie (douleur générale dans le dos)
  • Lombalgie (douleur dans le bas du dos, au niveau du lombaire)

Si la douleur se situe dans le cou, celle-ci peut apporter des migraines, en cas de dorsalgie, et de lombalgie aiguë, des problèmes au niveau des membres inférieurs peuvent apparaître tels que des fourmillements, une perte de sensibilité…

Lire également : Design to Cost : optimiser les coûts pour booster la rentabilité entreprise

Quel est le diagnostic de la discopathie dégénérative ? 

Pour comprendre les symptômes et détecter une discopathie dégénérative, le médecin commence par un examen physique du corps de son patient. Si en examinant le dos, le médecin s’aperçoit d’un manque de flexibilité, il enverra le patient réaliser une IRM ou une radiographie.

Quelles sont les causes de la discopathie dégénérative ?

Les causes principales sont dues à l’eau qui part, à cause du vieillissement ou d’une maladie. Les disques intervertébraux perdent en hauteur, ce qui rapproche les vertèbres. L’espace de passage des nerfs dans la colonne vertébrale devient alors plus étroit. Lorsque cela se produit, les disques n’absorbent plus les chocs aussi bien.

La discopathie dégénérative est-elle considérée comme une maladie professionnelle ?

La discopathie dégénérative ne vient pas nécessairement d’une activité professionnelle spécifique. Elle peut se développer progressivement avec l’âge, bien que certains facteurs de risque professionnels, tels que l’accident pour cause d’une manipulation de charges lourdes, puissent contribuer à son apparition plus rapidement et à un âge moins avancé. Pourtant, la discopathie dégénérative n’est pas forcément considérée comme une maladie professionnelle.

brown and black clipboard with white spinal cord print manual

Quel est le taux d’invalidité pour discopathie dégénérative ? 

Lorsque le traitement de base n’apporte pas de soulagement, les patients peuvent faire face à une invalidité totale ou partielle. Pour ces personnes, le taux attribué va dépendre de l’ampleur de leurs symptômes et de l’impact sur leur travail. Le taux minimum d’invalidité pour une discopathie dégénérative est de 20 %.  Par exemple, si vous souffrez d’une discopathie dégénérative chronique qui limite votre mobilité et votre capacité à effectuer des mouvements normaux, vous pourriez être admissible à un taux d’invalidité de 50 % ou plus.

Comment faire reconnaître la discopathie en tant que maladie professionnelle ?

Si vous êtes atteint de la discopathie en lien avec votre profession, voici les étapes à suivre pour obtenir une indemnisation en droit avec votre maladie professionnelle :

  • Déclarer la maladie professionnelle auprès de la CPAM.
  • Consulter un médecin expert pour l’évaluation du taux d’invalidité et d’incapacité.
  • Obtenir une décision de prise en charge par la Caisse de Sécurité sociale.

Indemnisation en cas d’invalidité de travail pour discopathie dégénérative

En cas de reconnaissance de cette discopathie comme maladie professionnelle, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation sous forme de pension d’invalidité professionnelle. Le montant de cette pension dépend du taux d’invalidité et du salaire de référence. Plus le taux d’invalidité est élevé, plus la pension sera importante. L’indemnisation prend en compte les pertes de revenus, les frais médicaux et les éventuelles aides techniques ou humaines nécessaires.

vous pourriez aussi aimer