Zoom sur l’aide aux marchés publics

Les marchés publics représentent d’importantes opportunités économiques. Toutefois, répondre aux appels d’offres requiert une parfaite maîtrise de la réglementation et des enjeux. Les entreprises souhaitant se lancer dans ce domaine exigeant doivent être en mesure d’optimiser leurs candidatures.

Qu’est-ce qu’un marché public ?

Un marché public désigne un contrat attribué par une autorité publique dans différents domaines, dont les travaux publics ainsi que la fourniture de biens ou de services. Les autorités compétentes doivent impérativement passer par une procédure d’appel d’offres transparente et concurrentielle. Celle-ci est indispensable pour l’attribution de leurs marchés afin de respecter les principes fondamentaux de la commande publique. Les entreprises peuvent ainsi solliciter une aide aux marchés publics avec tous les éléments clés en main.

A lire également : Les 5 tendances à suivre dans le monde des affaires en 2021

L’importance des marchés publics 

Les marchés publics revêtent une grande importance pour l’économie française. En effet, ces marchés représentent près de 20 % du Produit Intérieur Brut national. Ils financent une grande part des investissements publics dans des secteurs aussi variés que les infrastructures de transport, les bâtiments publics, la défense, l’éducation ou la santé. Du fait de leur poids économique, les marchés publics constituent un levier crucial pour soutenir l’activité et l’emploi local. Plus de 40 % des entreprises qui remportent ces appels d’offres sont des PME et des PMI. 

Le processus d’appel d’offres 

Un appel d’offres comprend généralement plusieurs étapes clés:

A lire en complément : En quoi consiste le métier d'ingénierie logicielle ?

  • Publication de l’avis d’appel public à la concurrence sur les plateformes dédiées au niveau national et européen. Cet avis décrit précisément l’objet et les modalités du marché.
  • Dépôt des candidatures dans les délais impartis. Les entreprises intéressées transmettent leur dossier de candidature.
  • Instruction des candidatures par l’acheteur public pour vérifier leur validité administrative et sélectionner une short-list de candidats admis à formuler une offre.
  • Remise et ouverture des plis contenant les offres techniques et financières des candidats sélectionnés.
  • Analyse et évaluation des offres selon les critères précisés dans le règlement de consultation.

Le résultat est notifié à tous les candidats avant la signature du marché avec l’attributaire.

Les critères d’évaluation d’une offre

Lors de la phase d’évaluation comparative des offres, différents critères sont examinés avec attention par l’acheteur public. Cela concerne la conformité technique de la proposition par rapport au cahier des charges. Il s’agit de s’assurer que tous les éléments fonctionnels et techniques demandés sont correctement traités et détaillés. Le prix de l’offre est ensuite évalué, mais ce critère reste secondaire par rapport à la qualité de la prestation. Les performances et les délais de livraison proposés sont également examinés de près. 

Préparer minutieusement sa candidature

La phase d’élaboration de la réponse à un appel d’offres public requiert une préparation méthodique et rigoureuse. Il est impératif de respecter scrupuleusement l’ensemble des aspects administratifs et formels prescrits dans les documents de consultation. Il s’agit, notamment, des délais, du formalisme des pièces constituant le dossier ou des modalités de dépôt. Parallèlement, le soumissionnaire doit démontrer une parfaite compréhension du besoin exprimé par le maître d’ouvrage en répondant de façon exhaustive et détaillée à toutes les stipulations du cahier des charges technique. Une étude approfondie du dossier permet de proposer la solution la plus adaptée aux besoins réels et d’anticiper d’éventuelles questions. 

Les obligations légales et réglementaires 

Les appels d’offres lancés par les acheteurs publics sont soumis à un cadre juridique et réglementaire strict défini par le Code de la Commande Publique. Les entreprises candidates doivent impérativement respecter l’ensemble des dispositions légales en vigueur sous peine d’être exclues de la compétition. Elles doivent justifier de capacités juridiques, économiques et financières suffisantes pour assurer la bonne exécution du marché visé, notamment par la production de certificats appropriés. Les procédures d’attribution et délais imposés doivent être appliqués à la lettre, qu’il s’agisse de la formulation des offres dans les temps impartis ou le respect des étapes clés de la consultation. La réglementation encadre précisément les modalités d’évaluation des offres par l’acheteur afin de garantir la transparence et l’égalité de traitement entre les candidats. 

Les meilleures pratiques pour se démarquer

Afin de tirer son épingle du jeu lors d’une mise en concurrence pour un marché public, il est recommandé aux candidats d’adopter certaines bonnes pratiques leur permettant de faire la différence. L’offre technique doit démontrer une parfaite maîtrise du besoin exprimé par le pouvoir adjudicateur, via une réponse exhaustive et pertinente à tous les éléments du cahier des charges. La solution proposée devra également apporter une réelle valeur ajoutée par des prestations innovantes de qualité supérieure. 

vous pourriez aussi aimer