Comprendre les organismes qui composent le secteur public

La plupart des gens ont tendance à confondre le secteur public au service public. Ces deux notions sont différentes. Le service public est utilisé pour désigner une activité d’intérêt général comme l’enseignement, la justice ou encore la police. En revanche, le secteur public fait référence à des organismes publics. Cet article vous dévoile les organismes du secteur public.

Quels sont les organismes qui composent le secteur public ?

Dans un sens large, le secteur public désigne l’ensemble des structures publiques chargées des fonctions économiques et sociales. Il est soumis à l’influence de l’État et des collectivités territoriales. Retrouvez ci-dessous les composantes du secteur public.

A voir aussi : Les clés pour une gouvernance efficace dans les entreprises familiales

Les administrations

Il s’agit des organismes chargés des activités d’intérêt général. Ils sont organisés de façon hiérarchique (État et territoires). Au niveau de l’État, on a les ministères. Quant aux territoires, on peut citer les préfectures, les tribunaux, le service des impôts et bien d’autres. Ces structures sont régies par un droit spécifique (droit administratif).

Les entreprises publiques

Les entreprises publiques désignent l’ensemble des sociétés détenues directement par l’État ou des sociétés faisant partie des groupes détenu en majorité par l’État. On peut par exemple citer la société nationale des chemins de fer (SNCF), France Télévisions, La Poste ou encore le groupe EDF (Électricité de France). Au moins 51 % du capital social des entreprises publiques est détenu par l’État ou les collectivités.

A lire aussi : Article L1234-1 du Code du travail : explication de l'article de loi

Les établissements publics administratifs (EPA)

Ces établissements ont une activité d’intérêt général dans tous les domaines. Mais cette activité n’est ni commerciale ni industrielle. Les EPA sont régis par le droit public. On peut par exemple citer les Caisses de la sécurité sociale, l’établissement français du sang (EFS), le Pôle emploi ou encore les agences régionales de santé (ARS). Ces établissements disposent d’une autonomie administrative et financière. Chaque établissement administratif remplit sa mission sous le contrôle de l’organe public dont il dépend comme l’État, le département ou la commune.

Quels sont les avantages du secteur public ?

Travailler dans le secteur public offre de nombreux avantages. Le principal avantage est relatif à la sécurité de l’emploi. Lorsque vous travaillez dans le secteur public, vous obtenez le statut de fonctionnaire. Cela implique une garantie d’emploi, sauf dans des situations particulières qui peuvent conduire au licenciement. En effet, lorsque le poste du fonctionnaire est supprimé, celui-ci est directement affecté dans un autre service. Travailler pour l’intérêt général peut être aussi une source de motivation. La plupart des fonctionnaires se sentent utiles à cause de leur contribution au bien commun.

L’autre avantage qu’offre le secteur public est l’égalité salariale. Un travailleur du secteur public répond à certaines conditions lui permettant de bénéficier d’une rémunération qui correspond au traitement indiciaire. Les fonctionnaires du même profil qui exercent dans une même administration ont droit au même salaire. En plus du traitement de base, les fonctionnaires bénéficient aussi des indemnités et des primes dépendamment de leur métier. Ceux-ci peuvent aussi continuer à suivre des formations sur leur temps de travail afin de monter en grade. Il faut noter qu’il existe deux catégories de fonctionnaires. Il y a les agents titulaires et les agents contractuels. Ces derniers peuvent se préparer aux divers concours.

vous pourriez aussi aimer