Poisson frais : comment le reconnaître et le conserver ?

Dans les étals des marchés ou des grandes surfaces, il n’est pas toujours facile de garantir la fraîcheur des poissons. La pêche artisanale est souvent délaissée au profit de la pêche industrielle. Cela entraîne une surproduction nécessitant une commercialisation rapide. Cela augmente le risque d’acheter un poisson pêché depuis plusieurs jours. Comment bien garantir la fraîcheur du poisson ? 

La durée adéquate pour préserver la fraîcheur du poisson 

Après la pêche, la durée de conservation d’un poisson dépend de son espèce, avec une tendance générale. Les poissons à la chair tendre se détériorent plus rapidement. 

A voir aussi : En quoi consiste le métier d'ingénierie logicielle ?

Par exemple, le thon peut être conservé pendant trois jours. Par contre, la sole ne conserve sa fraîcheur que pendant deux jours. Toutefois, la durée maximale de conservation d’un poisson frais est de trois jours en règle générale.

D’autres astuces peuvent vous aider sur https://www.fimina-mag.fr/conso/ !

Lire également : Comment faire un plan d'affaire simple ?

Astuces et conseils pratiques pour identifier la fraîcheur du poisson 

La fraîcheur adaptée des poissons se trouve généralement dans ceux fraîchement pêchés. Cependant, la possibilité d’acquérir un poisson d’une fraîcheur exceptionnelle est souvent limitée à moins de résider à proximité d’un port de pêche. 

Vous pouvez vous informer auprès du commerçant sur l’origine et la date de pêche du poisson. De plus, la confiance ne doit pas exclure une vérification, surtout si le poissonnier est inconnu. 

En toutes circonstances, il est recommandé de faire confiance à vos sens pour évaluer la fraîcheur d’un poisson. C’est une tâche facile lorsqu’il s’agit d’un poisson entier.

L’observation du poisson peut fournir des indications importantes sur sa fraîcheur. Un poisson frais se distingue par son aspect brillant et son revêtement de mucus translucide, une peau sans taches, des écailles intactes, des yeux brillants et bombés et une arête centrale sans coloration. 

Les branchies situées sous les ouïes doivent avoir une couleur rose ou rouge et être humides, indiquant une circulation sanguine récente. Assurez-vous qu’elles ne sont pas visqueuses avec du mucus, ce qui serait un signal d’alarme. Au toucher, le poisson doit présenter une texture ferme et élastique, reprenant sa forme initiale après une légère pression du pouce. Un poisson frais dégage une odeur d’iode et d’algues, excluant toute odeur forte similaire à celle de l’ammoniaque. 

Si toutes ces conditions sont remplies, n’hésitez pas à acheter ce magnifique poisson en toute confiance. Ces astuces sont applicables à toutes les espèces de poissons, que ce soit du saumon à la raie, en passant par :

  • La sole
  • La lotte
  • Le thon
  • La morue
  • La truite
  • Le cabillaud
  • Le bar
  • Le lieu
  • Etc.

Conseils pour mieux conserver le poisson au réfrigérateur

Lors de l’achat et pendant le trajet, assurez-vous de placer votre poisson dans un sac isotherme, idéalement avec un pain de glace préalablement ajouté. À l’arrivée à la maison, évitez toute manipulation qui pourrait contaminer le poisson et conservez-le dans son emballage d’origine avant de le ranger au réfrigérateur.

Pour une conservation prolongée, enveloppez-le dans du papier absorbant et placez le tout dans une boîte hermétique. N’oubliez pas de vous laver soigneusement les mains avant de manipuler le poisson. Pour une conservation optimale, rangez-le dans la partie la plus froide du réfrigérateur. Elle est située juste au-dessus du bac à légumes. Il vous suffira de sortir le poisson le jour J pour le préparer et déguster un repas exceptionnellement bénéfique.

vous pourriez aussi aimer