Pose de fenêtres PVC en feuillure : guide complet pour un résultat professionnel

La pose en feuillure consiste à encastrer le dormant de la fenêtre dans l’épaisseur du mur. Cette méthode durable offre une belle finition et une excellente isolation thermique et phonique.

Préparation avant la pose

Cette étape assure le succès de votre projet. Prenez le temps de mesurer très précisément les dimensions de l’ouverture. Ajoutez un jeu de montage d’environ un à deux cm de chaque côté. Cela permettra à la fenêtre de bien s’encastrer dans la feuillure sans être serrée. 

A lire en complément : Zoom sur l'aide aux marchés publics

Examinez ensuite avec attention l’état du mur existant en vous assurant de sa planéité ainsi que de son isolation thermique et phonique. Colmatez d’éventuelles fissures pourraient nuire à l’étanchéité pour une pose de fenêtre pvc en feuillure. Vérifiez également la fenêtre livrée en vous assurant qu’elle est intacte et en bon état. Réparez-la si nécessaire avant l’installation.

Vous devez, entre autres, réunir tout le matériel nécessaire : 

A lire également : Pourquoi LaBoConnect est important (et pratique)

  • scie sauteuse ou électrique pour découper la feuillure ; 
  • burineuse et burins pour stabiliser le dormant ; 
  • niveaux à bulle ; 
  • pied à coulisse ; 
  • cordeau ; 
  • spatule ; 
  • cales d’écartement. 

Un outillage de qualité et entretenu vous assurera des découpages précis et un montage soigné.

Étapes de la pose de fenêtres PVC en feuillure

La pose de la nouvelle fenêtre en feuillure se déroule en plusieurs étapes clés. Retirez délicatement la fenêtre existante et nettoyez soigneusement les montants et l’embrasure à l’aide d’un racloir. Découpez avec précision la feuillure du même gabarit que le dormant, à l’aide d’une scie sauteuse pour les côtés et angles et d’une burineuse pour stabiliser les surfaces. 

Introduisez délicatement le dormant dans la feuillure en le calant à l’aide de cales en bois rigides placées en diagonale. Posez des vis thermiques inox dans les trous de bride prévus, en partant du centre et en alternant les côtés. Posez le joint de dormant, le seuil et la quincaillerie selon les instructions du fabricant. Finissez les travaux en appliquant du mastic de qualité sur les joints et autour du dormant, puis déposez proprement les plus fins filins. 

Conseils et astuces

Effectuer un bon calfeutrage est essentiel pour garantir l’étanchéité à l’air et à l’eau de la fenêtre une fois posée. Scellez soigneusement les joints d’étanchéité autour du dormant avant de procéder aux finitions. Cela évite tout risque d’infiltration d’eau durant les étapes suivantes. 

Lors du calage du dormant dans la feuillure, disposez des cales en bois de part et d’autre en formant un V ouvert sur l’extérieur. Cette technique dite « en diagonale » offre un meilleur maintien par rapport à des cales positionnées à la verticale. 

Coûts et économies 

L’installation d’une fenêtre en feuillure présente de nombreux avantages économiques à long terme. En effet, cette technique crée une rupture de pont thermique entre l’intérieur et l’extérieur. Les fenêtres limitent considérablement les déperditions de chaleur, réduisant les besoins en chauffage. 

Ces économies d’énergie se traduisent directement sur les factures de chauffage chaque année. Les simulations thermiques démontrent qu’une meilleure isolation permet généralement de diviser la consommation énergétique par deux. Quant à l’investissement initial, le coût moyen de la main d’œuvre qualifiée se situe aux alentours de 100 à 150 euros le mètre carré. 

Grâce à sa robustesse et ses qualités thermiques, la pose en feuillure est une technique durable et économique. Suivez ces conseils pour réaliser vous-même un beau projet sur-mesure.

vous pourriez aussi aimer